appesantissement


appesantissement

appesantissement [ apəzɑ̃tismɑ̃ ] n. m.
• 1570; de appesantir
1Littér. Action d'appesantir, de s'appesantir. « C'est un appesantissement de la main de Dieu » (Pascal).
2État d'une personne rendue moins agile. engourdissement, lourdeur.
⊗ CONTR. Allégement, légèreté.

appesantissement nom masculin Fait de devenir plus pesant. État d'une personne rendue moins alerte de corps ou d'esprit. ● appesantissement (synonymes) nom masculin Fait de devenir plus pesant.
Synonymes :
Contraires :
- allégement
État d'une personne rendue moins alerte de corps ou d'esprit.
Synonymes :
Contraires :
- légèreté

appesantissement
n. m. état d'une personne rendue moins vive, moins active.

⇒APPESANTISSEMENT, subst. masc.
Action de devenir plus pesant, de s'appesantir; résultat de cette action.
A.— Appesantissement de qqn ou de qqc.
1. [En parlant d'une pers., ou d'une partie du corps, d'une faculté de l'esprit, etc.] :
1. Ô la santé! ... J'éprouve un appesantissement général, de l'ouïe, de la vue, de l'attention, un léger point au côté gauche, et je crois déjà voir tomber ces dents dont on m'a hier annoncé la perte prochaine. — Supposé que cet affaissement soit passager et qu'au plongeon momentané succède un retour à la surface joyeuse de la vie, n'importe, c'est toujours un avertissement sinistre : ...
AMIEL, Journal intime, 1866, p. 263.
Rare, vx. Être en appesantissement. Être dans un engourdissement intellectuel progressif (cf. appesantir II B 1) :
2. Nos Maximi (Lamartine, etc...) sont, selon moi, en dilapidation ou en appesantissement, en un mot en décadence. Nos Juniores tel que Musset, sont féroces d'amour-propre et ne répondent à chaque bon procédé que par des grossièretés.
SAINTE-BEUVE, Correspondance générale, t. 5, 1818-69, p. 678.
2. [En parlant d'un inanimé abstr.] :
3. La dé-localisation de la monnaie est toute relative pour cette raison centrale que, dans une économie à base de concurrence des individus et des groupes, les plans d'emploi de la monnaie ne peuvent être rendus entièrement compatibles ni par application d'une règle du jeu, ni par appesantissement d'une souveraineté de fait inébranlable.
PERROUX, L'Économie du XXe siècle, 1964, p. 134.
B.— Rare. Appesantissement sur (qqc.). Action de s'arrêter longuement sur (cette chose) :
4. Mais ce n'est pas l'attention au péché, comme le laisse croire un jansénisme tenace, qui est au centre de la vie morale chrétienne, c'est la , le changement du cœur et la vie de la grâce, qui l'opère et le couronne. Ce vocabulaire même suffirait à montrer combien étrangères à l'obsession morose, à l'appesantissement sur le révolu, sont les réalités qu'il désigne.
MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 710.
PRONONC. :[]. Pt ROB. omet le [], WARN. 1968 le note facultatif.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1570 fig. « état d'une personne appesantie » (GENTIAN HERVET, Cité de Dieu, II, 25 d'apr. Delboulle ds R. Hist. litt. Fr., t. 2, p. 256 : Nous sommes donc appesantis de ce corps corruptible, et sçachans la cause de cest appesantissement ... nous ne voulons pas estre dépouillez du corps, ains estre vestus par dessus de son immortalité); appesantissement d'esprit (Ac. 1694, s.v. poids); XVIIe s. fig. « punition » (PASCAL, Préf., 9 ds LITTRÉ : C'est un appesantissement de la main de Dieu).
Dér. du rad. du part. prés. de appesantir; suff. -ment1.
STAT. — Fréq. abs. littér. :12.

appesantissement [apəzɑ̃tismɑ̃] n. m.
ÉTYM. 1570; de appesantir.
1 Littér. Action d'appesantir, de s'appesantir.
1 C'est un appesantissement de la main de Dieu (…)
Pascal, Pensées, Préface 9, in Littré, art. Appesantissement.
Fig. Le fait de s'appesantir (sur qqch.).
2 État d'une personne appesantie, rendue physiquement ou intellectuellement moins active. Alourdissement, engourdissement, lourdeur.
2 Saint Augustin se comparait à un homme endormi qui se réveille et qui voudrait se lever, mais que l'appesantissement où il est replonge aussitôt dans son premier sommeil (…)
Bourdaloue, Pensées, t. II, p. 454, in Littré.
CONTR. Allégement, légèreté.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • appesantissement — APPESANTISSEMENT. s. m. L état d une personne appesantie, soit de corps, soit d esprit, par l âge, par la maladie, par le sommeil, etc. Il est dans un grand appesantissement. Appesantissement d esprit …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • appesantissement — Appesantissement. subst. m. v. L estat d une personne appesantie par l âge, par la maladie, par le sommeil, &c. Il est dans un grand appesantissement. Il se dit aussi de l Estat d une personne dont l esprit est appesanti. Il est dans un… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • APPESANTISSEMENT — n. m. Action d’appesantir ou Résultat de cette action. L’appesantissement de la main de Dieu. L’appesantissement graduel du corps se fait sentir dans l’homme depuis l’âge de soixante ans. Il est sujet à un appesantissement après chaque repas.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • APPESANTISSEMENT — s. m. L état d une personne appesantie, soit de corps, soit d esprit, par l âge, par la maladie, par le sommeil, etc. L appesantissement graduel du corps se fait sentir dans l homme depuis l âge de soixante ans. Il est dans un grand… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • appesantissement — (a pe zan ti se man) s. m. 1°   État d une personne appesantie, soit de corps, soit d esprit. •   Saint Augustin se comparait à un homme endormi qui se réveille, et qui voudrait se lever, mais que l appesantissement où il est replonge aussitôt… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • engourdissement — [ ɑ̃gurdismɑ̃ ] n. m. • 1539; de engourdir ♦ État d un membre, du corps qui s est engourdi. ⇒ appesantissement, léthargie, raideur, torpeur. « Un engourdissement s emparait de ses membres » (Green). « il se laissait aller au bienfaisant… …   Encyclopédie Universelle

  • allégement — ou allègement [ alɛʒmɑ̃ ] n. m. • alegemant 1177; de alléger 1 ♦ Diminution de poids, de charge. Donner de l allégement à un bateau. 2 ♦ Fait ou moyen d alléger (ce qui constitue une charge trop lourde à supporter). Demander l allégement des… …   Encyclopédie Universelle

  • allègement — allégement ou allègement [ alɛʒmɑ̃ ] n. m. • alegemant 1177; de alléger 1 ♦ Diminution de poids, de charge. Donner de l allégement à un bateau. 2 ♦ Fait ou moyen d alléger (ce qui constitue une charge trop lourde à supporter). Demander l… …   Encyclopédie Universelle

  • alourdissement — [ alurdismɑ̃ ] n. m. • v. 1400; de alourdir 1 ♦ Le fait d alourdir. L alourdissement d un véhicule. 2 ♦ Fait de s alourdir. ⇒ appesantissement, lourdeur. Éprouver une sensation d alourdissement. ⊗ CONTR. Allégement, légèreté. ● alourdissement nom …   Encyclopédie Universelle

  • GÉOGRAPHIE — Dans le système solaire, notre planète ne ressemble à aucune autre. Mercure, Vénus et Mars sont, il est vrai, constituées de roches analogues à celles de la Terre ; Vénus et Mars sont entourées d’une atmosphère, mais celle ci est fort différente… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.